Vacances de printemps : protection solaire obligatoire !

11 avril 2018
Protéger les yeux des enfants est impératif à la montagne.
Retours aux actualités

 

Et cela d’autant plus que leurs yeux sont beaucoup plus perméables aux UV : avant l’âge de 10 ans, le cristallin laisse en effet passer 75% des UV alors qu’après 25 ans, 10% seulement traversent le cristallin. Les enfants doivent donc être attentivement surveillés, en particulier aux sports d’hiver où ils retirent facilement leur masque ou leurs lunettes.

Pourquoi la neige accentue-t-elle les risques ?

La montagne est impitoyable, surtout pour les yeux en hiver. La neige réfléchit jusqu’à 80% des rayons lumineux, contre 20% pour la mer et 10% pour le sable. Cette forte réverbération est amplifiée par l’altitude, avec un rayonnement qui augmente de 10% tous les 1000 mètres. En montagne, par temps clair, la lumière bleue est également très présente, et l’on sait à présent que, dans une certaine longueur d’onde, ses effets peuvent être toxiques pour l’œil.

Soleil de printemps, protection redoublée !

Au mois d’avril, le soleil poursuit son ascension jusqu’au 21 juin où il est au plus haut. C’est alors le solstice d’été qui correspond au jour où l’hémisphère nord est le plus exposé aux rayons UV. Et ce, qu’il fasse grand bleu ou que le ciel soit nuageux. Soleil de printemps