Actus

DES JEUX ET DES YEUX : L’AsnaV A LA PARIS GAMES WEEK

Sur les 9 h 24 mn * que les 16 – 24 ans passent quotidiennement les yeux rivés sur un écran, combien sont consacrées aux jeux vidéo ? Quel que soit ce nombre, l’AsnaV a décidé d’aller à la rencontre des « gamers » pour les informer et les sensibiliser aux bonnes pratiques en matière de santé visuelle. Du 27 au 31 octobre, l’association leur donne rendez-vous lors de cet important évènement qui rassemble, chaque année, plus de 300 000 visiteurs.

Les jeux vidéo, amis ou ennemis de nos yeux ?

Passer du temps face aux écrans sollicite essentiellement la vision de près ou intermédiaire. Or, la position de repos de l’œil est la vision de loin car elle permet de relâcher l’accommodation, sorte d’autofocus. Sans pause régulière, les muscles restent contracter et l’œil fatigue.

En revanche, certaines études ont démontré que jouer à des jeux d’action permettrait d’améliorer l’acuité visuelle car les joueurs sont ensuite capables de mieux distinguer une lettre ou un signe dissimulés au sein d’une image riche en détail.

Par conséquent, comme pour toute activité à risque, il convient d’user de ce loisir avec modération.

Des conseils pour les joueurs et des recommandations pour les parents

Pour sa première participation, l’AsnaV sera accueillie sur l’espace PédaGoJeux au sein de la Paris Games Week Junior, lieu dédié aux familles avec enfants de 3 à 12 ans.

PédaGoJeux est un collectif d’acteurs issus de la sphère publique, de l’industrie du jeu vidéo et du monde associatif dont l’objectif est de permettre aux parents de mieux accompagner leurs enfants dans leur pratique en leur proposant une information équilibrée, sans angélisme ni diabolisation.

fiche

A l’heure où de nombreuses questions se posent quant à l’utilisation intensive des écrans, la présence de l’AsnaV au sein de l’espace PédaGoJeux se justifie amplement pour aider les parents à mieux cerner les problématiques liées à la santé visuelle pour fixer des règles sans générer de conflit.

Dire à son enfant qu’il doit faire une pause toutes les 20 minutes ou alterner 1 heure passée sur son jeu vidéo avec 1 heure d’activité à l’extérieur sera toujours mieux compris que n’importe quelle interdiction !

Simple fatigue visuelle ou véritables anomalies de la vision

Quelquefois, les troubles ressentis face aux écrans ne sont pas uniquement dus au temps passé mais peuvent aussi révéler de réelles anomalies de la vision comme l’hypermétropie, ou l’astigmatisme, par exemple.

C’est pourquoi, à la seule demande des parents, l’AsnaV pourra également proposer d’évaluer les capacités visuelles des enfants, notamment pour vérifier la qualité de leur vision binoculaire.

Cette fonction visuelle est indispensable pour avoir une bonne vision des reliefs, particulièrement sollicitée par les jeux vidéo.

PARIS GAMES WEEK

DU 27 AU 31 OCTOBRE DE 8 H 30 A 18 H 30

PARC DES EXPOSITIONS DE LA PORTE DE VERSAILLES

Retrouvez l’AsnaV dans le Hall 2 – 2 de la PARIS GAMES WEEK JUNIOR

ESPACE PEDAGOJEUX

 

* baromètre 2016 de la santé visuelle AsnaV / OpinionWay