La myopie en plein boum chez les jeunes. Les bons gestes de prévention à adopter dès la rentrée.

Caractérisée par certains ophtalmologistes de « mal du siècle », la myopie est un trouble de la vision qui se propage fortement en France comme dans d’autres pays européens. Touchant deux fois plus de personnes en Europe qu’il y a 40 ans1, la myopie toucherait en 2015 1 jeune sur 4 âgés de 16 à 24 ans en France2. Face aux écrans durant de longues heures, que ce soit pour leurs loisirs ou encore à l’école, mais aussi sûrement par manque d’exposition à la lumière naturelle, les jeunes deviennent de plus en plus myopes !

A l’occasion de la rentrée, l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (AsnaV) rappelle qu’il est important de faire contrôler la vue des jeunes enfants pour corriger d’éventuels défauts visuels pouvant impacter la scolarité, et apporte quelques conseils pratiques pour prévenir les risques de myopie.

 

AsnaV Rentrée scolaire3Qu’est-ce que la myopie ?
Souvent liée aux prédispositions génétiques, parfois aux modes de vie, la myopie est un trouble de la vision dû à un œil trop long (la distance entre la cornée et la rétine est plus importante que la normale). Ce phénomène cause chez la personne atteinte, une vision floue de loin mais nette de près.

Elle peut apparaître chez l’enfant durant les années de classe primaire mais se développe généralement à la puberté, au moment de la croissance. Elle progresse jusqu’à l’âge adulte où elle se stabilise vers l’âge de 25 ans.

 

L’importance des contrôles de la vue dès le plus jeune âge

80% des informations liées à l’apprentissage passent par la vue. Les troubles visuels non corrigés peuvent alors perturber la scolarité de l’enfant. D’ailleurs, 30% des cas d’échecs scolaires dans l’enseignement primaire seraient dus à une détection tardive d’un problème de vue1, comme par exemple la myopie.

Dès l’école maternelle et surtout à l’école primaire, une bonne vue est indispensable pour un apprentissage efficient de la lecture et de l’écriture. Or, 2 parents sur 3 (63%2) ne trouvent pas utile de faire le premier contrôle visuel avant l’âge de 4 ans. L’AsnaV rappelle qu’il est important de faire contrôler la vue de son enfant auprès d’un professionnel de la santé visuelle dès le plus jeune âge.

A partir de 12 ans, le système visuel de l’enfant se stabilise et il est dès lors plus difficile de freiner le développement de certains troubles visuels. Il est donc recommandé de prévoir des contrôles réguliers.

AsnaV Rentrée scolaire

Des comportements à corriger et à adapter pour préserver la santé visuelle des jeunes

La prévalence de la myopie chez les jeunes est en perpétuelle augmentation, en raison principalement d’une évolution des comportements de plus en plus néfastes pour leur santé visuelle.

Dans les études comme lors des loisirs, la vue des jeunes est constamment sollicitée par l’usage intensif des écrans. L’édition 2015 du Baromètre révèle en effet que les 16/24 ans passent quotidiennement près de 8h00 (7h542) les yeux fixés sur leurs écrans, particulièrement devant un écran d’ordinateur (3h072) ou celui du téléphone portable (2h012). Or, moins de la moitié (40%2) des 16/24 ans font par exemple des pauses régulières pendant qu’ils travaillent sur ordinateur.

En outre, selon certaines études internationales, le manque d’exposition à la lumière naturelle favoriserait aussi le développement de la myopie. Des expérimentations semblent prouver que passer moins de 3 heures par jour à l’extérieur augmenterait les risques de myopie chez les jeunes3. La lumière naturelle serait en effet bénéfique pour un bon développement de l’œil réduisant de fait les risques de souffrir d’un trouble visuel comme la myopie.

AsnaV Rentrée scolaire2

1 Source : Question publiée au JO le 26/05/2015 – M. Michel Zumkeller
2 Source : Baromètre de la santé visuelle des Français – 2015 
3 Source : Question publiée au JO le 26/05/2015 – Mme Catherine Procaccia