Près d’1 jeune sur 5 ne porte pas ses lunettes ou lentilles pour conduire une voiture !

Bien que 97% des jeunes de 16-24 ans1 trouvent indispensable de bien voir pour leur sécurité au volant, ils sont encore trop nombreux à ne pas se préoccuper de leurs yeux ! L’Association nationale pour l’amélioration de la Vue (AsnaV) souhaite sensibiliser, avant l’été, le jeune public à la nécessité de posséder un équipement visuel adapté pour leur sécurité et celle des autres usagers de la route.

A la veille des vacances d’été, les jeunes se posent cette sempiternelle question : « Vais-je avoir mon permis pour les vacances ? ». Une fois soulagés et le permis en poche, ils prennent la route des vacances… en ayant que très peu conscience des dangers auxquels ils pourraient être exposés ! Or, les réflexes de conduite ne dépendent pas uniquement de la vitesse mais aussi des conditions dans lesquelles se trouve le conducteur (fatigue, acuité visuelle, etc.) et des éléments extérieurs (pluie, soleil, etc.). D’ailleurs, 90 % des informations nécessaires à une bonne conduite passent par la vue !

Si les jeunes en sont conscients, ils sont encore nombreux à ne pas adopter un comportement responsable :

  • 30% d’entre eux n’envisagent pas de faire contrôler leur vue avant de passer le permis alors qu’un arrêté du Code de la Route du 31 août 2010 stipule que les candidats au permis de conduire doivent s’assurer qu’ils ont une acuité visuelle adaptée à la conduite d’un véhicule1.
  • Près d’un jeune sur 5 ne porte pas ses lunettes ou lentilles pour conduire une voiture1.
  • Ils sont 16% à ne pas porter de lunettes de soleil en conduisant par temps ensoleillé1.Un défaut visuel est-il aussi dangereux que l’effet de l’alcool ou la drogue sur la conduite ? Oui, et d’autant plus s’ils sont additionnés ! L’altération de la vue retardera le temps de réaction en cas de danger. Cela vaut aussi pour la fatigue. Si le conducteur a un défaut visuel, il doit porter sa correction.

Pourquoi est-il important de porter des lunettes de soleil –  correctrices ou non – en conduisant ? Pour être en pleine possession de ses capacités visuelles lorsqu’on a besoin d’une correction et pour éviter la gêne occasionnée par la luminosité du soleil. Baisser le pare-soleil n’est pas suffisant en cas d’éblouissement !

La sécurité routière est la responsabilité de tous

« Au volant, la vue c’est la vie ! » AsnaV®